Auguste RODIN (1840-1917)

Lot 4
1 500 000 - 2 000 000 €
Résultat: 1 750 000 €

Auguste RODIN (1840-1917)

Le Baiser
Moyen modèle dit “taille de la porte” avec base simplifiée
Bronze à patine brune nuancée
Conçu en 1885, épreuve en bronze réalisée en 1927
Signé “A.Rodin” sur le rocher à droite, marque de fondeur “Alexis Rudier / Fondeur. Paris” à l'arrière de la base et avec le cachet intérieur 85,2 x 52,4 x 54,5 cm
THE KISS
Medium size work, known as "size of the Gate", with simplified base. Bronze with nuanced brown patina.
Original model created in 1885, bronze cast made in 1927
Signed "A. Rodin" on the rock on the right, and with the bronze caster’s stamp "Alexis Rudier/Fondeur, Paris" at the rear of the base with the interior hallmark
33,5 x 20,4 x 21,4 in
Provenance
- Musée Rodin, Paris
- Eugène Rudier, Le Vésinet (acquis du précédent, 1942)
- M. de Ruaz (acquis du précédent)
- Galerie Jean de Ruaz, Paris
- Par descendance
Expositions
- Mai 1946, Paris, Galerie Jean de Ruaz, Exposition Auguste Rodin, n°8 du catalogue.
- Décembre 1957, Paris, Galerie Jean de Ruaz, Exposition Paysages de France (1838-1957) et sculptures de Rodin.
- 30 avril - 8 septembre 1963, New York, Museum of Modern Art, Auguste Rodin, illustré dans le catalogue p. 63
Bibliographie
- Antoinette Le Normand-Romain, Le Baiser de Rodin, Paris, RMN ed., 1995 p. 20, 42, 69
Oeuvre approchante
- Le plâtre de ce modèle est conservé dans les collections du Milwaukee Art Center.
Cette œuvre est authentifiée par le Comité Rodin et sera incluse dans la future publication du Catalogue Critique de l'Œuvre Sculpté d'Auguste Rodin, actuellement en préparation par la Galerie Brame & Lorenceau sous la direction de Jérôme Le Blay, n° 2014-4464B C'est pour la Porte de l'Enfer que Rodin conçut ce couple enlacé qui figurait d'abord sous la forme d'un bas-relief au centre du ventail gauche de la Porte. Emprunté à L'Enfer de Dante, le sujet représente Paolo Malatesta et Francesca da Rimini échangeant leur premier baiser, coupable, puisque Francesca était mariée au vieux frère de Paolo. Ils s'éprirent l'un de l'autre en lisant des romans d'amour courtois et, alors qu'ils échangeaient un premier baiser, ils furent surpris par le mari de Francesca qui les poignarda.
Rodin a donc choisi de représenter l'étreinte amoureuse des deux amants, avant leur condamnation à l'Enfer. Ce groupe fut retiré de la Porte de l'Enfer, car évoquant un état de pur bonheur, il s'harmonisait mal avec l'ensemble tourmenté de la composition.
C'est en 1887 que ces «amoureux» furent montrés pour la première fois au public et que les critiques baptisèrent ce modèle Le Baiser; ce titre supplanta vite celui initial de Paolo et Francesca.
Il connut un succès immédiat et une épreuve en marbre fut commandée par l'Etat au début de 1888 pour l'Exposition Universelle de 1889. Le succès de cette œuvre est dû à sa qualité bien-sûr, mais aussi en grande partie à cette odeur de soufre qu'il traînait derrière lui: à l'Exposition Universelle de 1893, il dut en effet être enfermé dans une salle spéciale pour ne pas effaroucher le regard des puritains.
Le modèle présenté est intitulé «à la base simplifiée» car il doit être distingué des autres modèles du fait d'un rocher travaillé en volumes plus géométriques et une main droite de l'homme touchant à peine la cuisse de la figure féminine.
Le Baiser est sans doute l'œuvre la plus emblématique d'Auguste Rodin, mais c'est surtout l'une des sculptures les plus reconnaissables de l'histoire de l'art. Cette épreuve en bronze réalisée en 1927 par le fondeur Alexis Rudier est peut-être celle qui se rapproche le plus, de part sa taille, du modèle original conçu pour orner la Porte de l'Enfer
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue