Lot 41
2 500 - 3 500 €

ARTAUD (Antonin)

Lettre autographe signée au crayon à Raymond Queneau, datée Rodez 5 août 1945, 3 pages in-8 carré, sur papier quadrillé, sous chemise demi-maroquin noir. BELLE LETTRE INÉDITE À RAYMOND QUENEAU. Son état paraissant s'améliorer, Artaud avait été, en juillet 1945, autorisé par le Dr Ferdière à sortir accompagné, pour se promener dans Rodez. Cette nouvelle situation lui avait fait croire à sa libération très prochaine, laquelle ne se produira qu'en mai 1946. Sous le coup de cette illusion, Artaud écrit à Queneau cette lettre assez fébrile, dans laquelle il lui demande, de venir avec sa femme le chercher à Rodez. Mr Ferdière m'a dit hier matin d'écrire à quelques amis de venir me chercher. C'est-à-dire qu'après huit ans d'internement je suis rendu à la liberté, exulte Artaud. Je compte donc beaucoup que vous viendrez ici avec Janine [Janine Kahn, femme de Queneau] pour m'accompagner. Ses projets: Je n'ai pas l'intention de retourner à Paris pour y mener comme avant la vie de cafés, de cinéma et de théâtre mais de trouver un coin de campagne dans le midi pour y travailler en paix, loin de la radio et des autos. Il ajoute avec exaltation: Et certainement quand je me serai repris pousserai-je jusqu'au Tibet comme en 1936 je suis allé au Mexique. Ses amis doivent l'y suivre, pour retrouver du fait de l'éloignement de la vie moderne une âme qui leur permette avec moi de réaliser cette idée d'une poésie et d'un théâtre basés sur la terre, l'air, le feu, le sol véritable des choses enfin et non les planches d'une scène. (Tache couvrant quelques mots sans atteinte à la compréhension du texte)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue