IMPORTANTE STATUE, AKYE, CÔTE D’IVOIRE Bois…

Lot 28
600 000 - 700 000 €
Résultat: 500 000 €

IMPORTANTE STATUE, AKYE, CÔTE D’IVOIRE Bois…

IMPORTANTE STATUE, AKYE, CÔTE D’IVOIRE
Bois dur, plaques d’or fétiche, deux rivets en laiton, perles d’or, perles de corail, perles de verre, lamelles de noix de coco, fibres
végétales polychromes, fibres de coton
H. 44 cm
IMPORTANT FIGURE, AKYE, CÔTE D’IVOIRE
H. 17.3 in
600 000 / 700 000 €
Provenance :
- Collection française, La Rochelle
- Galeriste de la Rochelle
- Collection Patrick Girard, Lyon
- Collection Minah et Samir Borro, Bruxelles
- Collection privée
Publication :
- Boyer, Girard et Rivière, Arts Premiers de Côte d’Ivoire, 1997, fig. 130
- Hélène Joubert, Visions d’Afrique, Taipei National Museum of History, 2003, cat. 001, p. 57
- Hélène Joubert, Visions d’Afrique, in Tribal Art Magazine, n°34, Printemps 2004
- François Neyt, Trésors de Côte d'Ivoire : Les grandes traditions artistiques de la Côte d'Ivoire, Fonds Mercator, Bruxelles, 2014, fig. 205, p. 284-285
Exposition :
- La Flèche, France, Musée Municipal du Château Saint-Jean, Arts Premiers de Côte d’Ivoire, 10 janvier-2 mars 1997
- Taipei, Taiwan, Musée National d’Histoire, Visions d'Afrique, 6 décembre 2003-22 février 2004
Concernant la provenance de la statue, Patrick Girard nous précise : « je l’ai acquise à la Rochelle il y a une trentaine d’années auprès d’un galeriste qui m’a dit l’avoir acquise d’une dame de La Rochelle »
Bien que la provenance de cette statue demeure imprécise, Patrick Girard remarque que trois familles rochelaises, pionnières du développement économique de la Côte d’Ivoire, ont installé leurs comptoirs dans cette région lagunaire. Il s’agit de : Arthur Verdier, négociant, armateur, planteur, arrivé vers 1860 à Grand--‐Bassam, puis installant un comptoir à Assinie, ainsi que la première planta=on de café à Elima au bord de la lagune Aby sur le territoire du royaume Agni-Sanwi dont la capitale est Krinjabo.
Deux autres rochelais accompagnèrent Verdier : de Brétignière et Treich-Laplène.
Ces familles rochelaises ont eu un rôle majeur, poli=que et économique, dans l’émergence de la Côte d’Ivoire, et ont établi des relations étroites avec les plus hautes autorités régionales, on ne peut cependant pas leur attribuer l’origine de cette collecte qui reste un mystère, mais considérer comme une coïncidence curieuse la découverte de cette statue si singulière à La Rochelle. Patrick Girard ajoute : « Cette statue est selon moi un chef d’œuvre esthétique et culturel, l’œuvre patrimoniale majeure de la statuaire à placage d’or du monde Akan. »
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue