Lot 46
40 000 - 60 000 €
Résultat: 40 000 €

ETRIER DE POULIE GOURO

ETRIER DE POULIE GOURO, CÔTE D'IVOIRE Bois à patine brun foncé noir (petit manque au talon gauche)
H. 20,5 cm
GURO HEDDLE PULLEY, CÔTE D'IVOIRE H. 8 in
Provenance:
- Collection Félix Fénéon, Paris
- Vente Bellier, Hôtel Drouot, Paris, 13 juin 1947, lot 135 reproduit planche II
- Collection Tristan Tzara, Paris
- Vente Loudmer, Collection Tristan Tzara, Hôtel Drouot, Paris, 24 novembre 1988, reproduit sous le lot 188
- Collection Hubert Goldet - Vente François de Ricqlès, Maison de la Chimie, Paris, 30 juin - 1er juillet 2001, reproduit sous le lot 245
- Collection Morris Pinto, New York
- Vente Sotheby's New York, 16 novembre 2001, reproduit sous le lot 52
- Galerie Lance Entwistle, Londres
- Collection privée, New York
Publication:
- Tribal Arts, automne 1997, page 83, fig. 57
- Au fil de la Parole, Musée Dapper, Editions Dapper, Paris, 1995, page 161
Expositions:
- L'art indigène des Colonies Françaises et du Congo Belge, Musée des Arts Décoratifs, Paris, novembre 1923 - janvier 1924, (exposition organisée par André Level)
- Les Arts Anciens de l'Afrique Noire, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 15 novembre - 31 décembre 1930
- Die Kunst der Guro, Elfenbeinküste, Museum Rietberg, Zurich, 11 mai - 13 octobre 1985
- Art of the Guro, Côte d'Ivoire, The Center for African Art, New York, 8 janvier - 6 avril 1986
- Au fil de la Parole, Musée Dapper, Editions Dapper, Paris, mai-septembre 1995
Célèbre parmi les productions de Côte d'Ivoire par la rareté de sa sculpture en pied, cette oeuvre représente un personnage féminin campé sur des jambes-étrier puissantes enserrant la bobine nécessaire au travail du tisserand. Décrite avec naturalisme, l'effigie est cambrée, bras à l'écart du corps, mains de part et d'autre d'un ombilic important. Le visage invitant au respect est étiré, une longue tresse retombant le long de la nuque marquée d'épaisses chéloïdes. La colonne est significativement décrite en une succession vertébrale. La laque, d'un noir profond, patine magnifiquement cette oeuvre que l'oeil occidental connaît et admire depuis déjà presque cent ans.
Sur le socle, peint en blanc, le numéro EN 342.
Cf. Pour un exmplaire proche Die Kunst der Guro, Elfenbeinküste, Museum Rietberg, Zurich, page 280, fig. 251
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue