HOMME DEBOUT AU LARGE BANDEAU br

Lot 50
15 000 - 18 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 22 000 €

HOMME DEBOUT AU LARGE BANDEAU br

HOMME DEBOUT AU LARGE BANDEAU
CULTURE TEOTIHUACAN, HAUT PLATEAU CENTRAL DU MEXIQUE
CLASSIQUE, 450-650 AP. J.-C.
Serpentine avec inclusions de pyrite
H. 17,8 cm

Teotihuacan standing male figure, serpentine with pyrite inlays, Mexico
H. 7 in

Provenance
Acquis par l'actuel propriétaire en 1988
Merrin Gallery, New York

Teotihuacan, «La Cité des dieux» (100 av. J.-C. - 650 ap. J.-C.), est située au nord-est de la vallée de Mexico arrosée par la rivière
San Juan dans l'État de Mexico. Teotihuacan rayonna dans toute la Mésoamérique pendant la majeure partie du premier millénaire.
Sa renommée fut immense et, bien des siècles après que ses édifices furent tombés en ruine, les prêtres de Montezuma allaient encore y faire des sacrifices. C'est en effet à Teotihuacan que les Aztèques situent le mythe de la création du soleil et de la lune, fruit du sacrifice de deux divinités. La période classique des civilisations précolombiennes commence à Teotihuacan avec de grands architectes, des sculpteurs et des peintres. Ces artistes élevèrent des temples immenses et harmonieux, des pyramides, des palais et de vastes complexes d'habitations plurifamiliales disposés selon un plan géométrique préconçu, ce qui en fait, avec une urbanisation organisée, une très grande ville (150 000 habitants et 20 km2). Le talud-tablero (mur incliné surmonté d'un panneau rectangulaire) caractérise dès le deuxième siècle l'architecture de Teotihuacan et influencera de nombreuses régions jusqu'en zone Maya. Ils fouillent la pierre, sculptent des masques d'une sérénité et d'une beauté incroyables, modèlent et décorent des vases et des encensoirs et peignent des fresques qui couvrent les murs de la plus grande partie des édifices. La ville s'organise autour de l'avenue des Morts bordée de temples et de palais: au nord, la pyramide de la lune; à l'est, la pyramide du soleil, construite sur une grotte, domine; plus au sud, de part et d'autre de l'avenue des Morts, le grand ensemble comprenant un marché fait face à la citadelle. Ce marché, reflet des échanges commerciaux, proposait cacao, mica, coton, jade, albâtre, caoutchouc, coquillages, plumes, peaux de jaguars, obsidienne, turquoise... Ville cosmopolite, ses marchands rayonnaient dans toute la Mésoamérique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue