Lot 291
800 - 1 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

CONVULTIONNAIRES

CONVULTIONNAIRES - MANUSCRIT. RECUEIL DES DISCOURS DU FRÈRE PIERRE. M° Pierre Olivier Pinault Avocat au Parlement et au Conseil (sic). Contenant les discours depuis le 31 janvier jusqu'au 22 avril 1733, du Ier mai jusqu'au 28 décembre 1733 et quelques autres postérieurs. s. l., s. n., s. d., MANUSCRIT, XVIIIe siècle. Deux volumes, in-8, d'environ 110 et 130 ff., manuscrits entre 20 à 30 lignes par page. Cartonnages verts de l'époque (usagés), tranches rouges.
Important document retraçant les visions, les extases, les prédictions de cet avocat “convulsionnaire”, pèlerin des ruines fumantes de Port-Royal.
Les convulsionnaires “naquirent” dans les sillons du jansénisme, quand la répression due aux jésuites se fit victorieuse et que Port-Royal fut dispersé. Ce courant fut l'une des composantes du “Siècle des Lumières”. Cette composante nous la retrouvons à travers la lecture du manuscrit et elle ne peut laisser indifférent, car cette “atmosphère” n'est pas étrangère aux événements qui devaient embraser la fin du siècle.
Cet écrit est à lui seul, par sa durée et son intensité, un tableau complet et explicite de ce que fut “l'œuvre des convulsionnaires”.
Le compte rendu commence par une supplique de F. Pierre: “... rendez-moi donc propre à vous louer en m'humiliant, en me rabaissant, en m'anéantissant jusqu'à la poussière...“, ensuite, “... il s'est donné plus de 60 coups de poing dans la poitrine et s'est frappé la tête sur les carreaux, et enfin a parlé...”. Commencent, inspirés quelquefois par une relique, “... on lui a donné un os de Port-Royal, c'est os l'a agité fortement...”, les récits hallucinés: “je vois un chaos affreux...”.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue