René DUDOT (Actif à Paris et Rouen entre 1640 et 1659)

Lot 7
8 000 - 12 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 6 350 €

René DUDOT (Actif à Paris et Rouen entre 1640 et 1659)


La Présentation au Temple Sur sa toile d'origine
99 x 74,5 cm
Si l'on ignore les dates précises de naissance (que l'on situe vers 1615/1620) et de mort de Dudot, on dispose cependant de quelques repères: baptêmes de ses enfants en 1640 et 1642, 1644, 1646 et 1649, reçu à la maîtrise des peintres de Rouen en 1651, ville où il dut résider quelques années, réalisant en 1655 un tableau (disparu, sujet non précisé) pour le nouveau retable de la sacristie de la cathédrale, des gravures publiées à Rouen en 1652 et 1653, et de retour à Paris en 1659 un "may de Notre Dame" (tableau offert au mois de mai par la confrérie des orfèvres), représentant la mort de la Vierge (disparu), qui montrent un artiste bien implanté dans les milieux parisien et rouennais, et suffisamment d'œuvres pour cerner son style, proche des plus célèbres Sébastien Bourdon ou Nicolas Loir, dont il se distingue par une plus grande géométrisation des formes et des visages (arête du nez bien nette, yeux enfoncés, effilés en amande), et un emploi de couleurs vives (rouges, bleus). Nous croyons retrouver ces caractéristiques ici, dans cette présentation du Christ au Temple.
La comparaison avec d'autres oeuvres conservées de Dudot apporte confirmation de cette attribution, qu'il s'agisse des panneaux de la chapelle dite "des Brice" à la cathédrale de Rouen, à la verticalité très marquée et soulignée par l'architecture, ou de la Descente de croix de l'église de Saint Martin de Boscherville, dont le Nicodème est manifestement le même modèle que le Siméon de notre tableau, à dater donc des mêmes années 1653-1655.
On remarquera un repentir dans la position de la tête de la jeune fille aux colombes, au premier plan
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue