Massue (u'u), Ile Nuku Hiva, Iles Marquises,…

Lot 66
80 000 - 120 000 €

Massue (u'u), Ile Nuku Hiva, Iles Marquises,…

Massue (u'u), Ile Nuku Hiva, Iles Marquises, Polynésie
Epoque présumée: XIXe siècle
Bois dur à patine brun foncé noir nuancé rouge
L. 152 cm
Nuku Iva Island War Club (u'u), Marquesas Islands, Polynesia
L. 59.8 in Provenance(s):
- James T. Hooper, Arundel, vendue anonymement le 11 juillet 1973, lot 276 (Information donnée verbalement par Hermione Waterfield, le 10 octobre 1991)
- Lance Entwistle, Londres
- Collection privée américaine
De dimensions exceptionnelles par rapport aux autres massues polyésiennes, les u'u, propriété exclusive des guerriers, étaient semble-t-il sculptés en fonction de la taille de leur commanditaires. On pense ainsi que, posé verticalement, le casse-tête devait atteindre l'aisselle du guerrier pouvant prendre appui sur lui. Le décor, apparemment stéréotypé d'une oeuvre à l'autre, se décline au contraire en une infinité de combinaisons.
Ici, sur chacune des deux faces, deux têtes de tiki rayonnant en haut-relief, reprennent le motif de tatouage ou « yeux brillants », connu chez les guerriers de Nuku Hiva. Une troisième tête de tiki elle aussi modelée, puis un regard étiré et centré d'un nez patté dominent une frise ornementale, distincte d'une face à l'autre. Le sommet évasé et concave de la tête est orné d'un visage en léger relief, en équilibre sur la première arête délimitant le visage principal. Le lustre profond est le résultat du lent polissage à la peau de requin, puis à l'immersion du u'u dans un champ de taro destiné à le noircir, et enfin au passage de l'huile de coco produisant cet aspect laqué d'une belle profondeur.
Armes de combat redoutables, héritages transmis de génération en génération, les u'u sont parmi les productions les plus appréciées de l'art marquisien.

NUKU IVA ISLAND WAR CLUB (U'U), MARQUESAS ISLANDS, POLYNESIA L. 59.8 in The u'u had incredible dimensions compared with other Polynesian clubs, were exclusively owned by warriors and supposedly sculpted to suit the size of their commissioners. It is believed that when held vertically, the bat had to reach the warrior's armpit so that he could lean on it. However the design, apparently standardised from one piece to the next, comes in myriad combinations.
On either side there are two radiating tiki heads in high relief depicting the tattoo pattern or "shining eyes” renowned among Nuku Hiva warriors. A third sculpted tiki head with stretched eyes and a flat nose in the centre dominates an ornamental frieze with distinctive sides. The flared concave top of the head is adorned with a face in light relief balancing on the main crest defining the main face. The deep lustre is caused by polishing it slowly with sharkskin before the u'u is immersed in a taro field to darken it then finally coated in coconut oil to give the lacquer depth.
The u'u were fearsome weapons passed down through the generations and among the most popular pieces of Marquesas art.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue