RONSARD (Pierre de)

Lot 60
40 000 - 50 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 48 875 €

RONSARD (Pierre de)

Les Oeuvres. Reveueus, corigees & augmentees par l'Autheur. Paris, Gabriel Buon, 1584. In-folio, maroquin rouge, double filet doré, monogramme ERM répété au centre et aux angles, dos lisse orné en long d'un cadre dessiné au double filet, même chiffre répété au centre, en tête et queue, tranches dorées (Reliure du XVIIe siècle).
Tchemerzine, t. V, p. 482. - Ronsard, La Trompette et la lyre, cat. BnF, n°269.
Sixième édition collective, la dernière publiée du vivant de l'auteur qui mourut l'année suivante. Elle est ornée de quatre beaux portraits gravés sur bois de Marc-Antoine Muret, Ronsard, Charles IX et Henri III.
Le testament poétique du prince des poètes.
Cette monumentale édition, la seule imprimée dans ce majestueux format du vivant de l'auteur, renferme 32 pièces inédites. Parmi celles-ci, se trouve une Élégie sur le livre de la chasse de feu roy Charles IX (p. 466).
Le poète, qui aimait beaucoup s'occuper de son jardin du prieuré de Saint-Cosme, pratiqua à l'égard de ses oeuvres les mêmes soins qu'il pouvait apporter à ses massifs de roses ou à son verger: il coupa, tailla, élagua, s'attachant à perfectionner la vue d'ensemble, comme dans le cas d'un parc admiré en perspective depuis la terrasse d'un château. La principale innovation est la création d'une nouvelle partie baptisée «Le Bocage royal» et tout entière dédiée à HenriIII (cf. Ducimetière, Mignonne, allons voir... Fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller,n°20).
Dans cet exemplaire, on lit sous le portrait de Ronsard cette inscription manuscrite: FDecrevant sanieyse; qu'il faut lire: F. de Crevant sa nièce. Il s'agit de Françoise de Crevant, dont le père, Louis, était le fils de François de Crevant et de Louise de Ronsard, la soeur du poète. L'exemplaire a ensuite appartenu à Hélène de Rochefort, fille de Françoise de Crevant, dont l'ex-libris manuscrit, bien que légèrement effacé, reste lisible sur le titre.
Exceptionnel exemplaire, finement relié en maroquin au xviie siècle pour un amateur inconnu.
Le monogramme répété sur les plats et le dos n'a pas été identifié, même si une note apposée au crayon sur une garde (Exemplaire de Muret) semble indiquer qu'il s'agit de celui de Marc-Antoine Muret, poète et auteur de la préface de cette édition de 1584.
Petite tache d'encre marginale ou angulaire à quelques feuillets, déchirure sans manque au feuillet V2, mouillure pale feuillet FFf4, et petite mouillure et traces de plis au dernier feuillet de table Les feuillets EE3 et EE4, correspondant aux pages 605-608, sont un peu plus courts en tête. Habiles restaurations à la reliure.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue