Lot 1
10 000 - 15 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 21 304 €

NIDER (Johannes)

Consolatorium timorate conscientiæ. Paris, Ulrich Gering, 16 décembre 1478.
In-4 [212 x 146 mm], cararactères romains, de (132) ff., le premier et le dernier blancs [a-q8, r4]: parchemin de réemploi, dos recouvert d'une pièce de cuir épais brun avec coutures apparentes (reliure de l' époque).
Édition incunable d'une grande beauté, issue des presses d'Ulrich Gering, introducteur de l'imprimerie en France.
En 1478, Ulrich Gering avait quitté l'atelier de la Sorbonne et ses associés, pour s'installer seul dans la rue Saint-Jacques toute voisine, à l'enseigne du “Soleil d'Or”. Son premier soin fut de graver une nouvelle fonte de caractères romains d'un goût très pur. Il cherchait à atteindre une clientèle plus étendue en publiant des ouvrages destinés aux clercs, tel le populaire
Consolatorium dont c'est la troisième édition.
Grand de marges, l'exemplaire est rubriqué, avec initiales en rouge et bleu à profusion.
Le papier est d'une épaisseur et d'une blancheur remarquables.
Le terrible Johannes Nider (1380-1438), dominicain allemand, avait mis l'Europe en émoi par son traité Formicarius (1473), dirigé contre les sorcières. Ici, le théologien aborde les cas de conscience en s'adressant aux âmes pusillanimes taraudées par le doute et les scrupules.
Admirable reliure monastique originelle, sans doute exécutée dans l'abbaye de Clairvaux.
Reliure souple constituée d'un feuillet de parchemin manuscrit. Le dos plat est recouvert d'une longue et épaisse pièce de cuir brun sur laquelle les coutures sont apparentes, à la manière des livres de comptes florentins. Cette technique est particulière aux reliures cisterciennes provenant de l'abbaye de Clairvaux: elle sera reprise et réinterprétée cinq siècles plus tard par
Jean de Gonet.
Ex-libris des bibliothèques Lebrun Dalbanne, sans doute l'historien troyen Eugène Henri (1814-1880), et Léon Gambetta, l'une des figures clés de la Troisième République. Anticlérical notoire et fin connaisseur des livres anciens, il repose au Panthéon. Son ex-libris gravé à l'eauforte par Alphonse Legros porte la devise: “Vouloir c'est Pouvoir.” (Claudin, Histoire de l' imprimerie en France au XVe siècle I, 1900, p. 85.- Hain-Copinger, 11809.- Goff, N-166.- BMC VIII, p. 23.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue