Lot 28
1 000 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 253 €

HORACE

[Opera]. Paris, Robert III Estienne, 1613.
In-12 [154 x 88 mm] de (4) ff., 227 pp.: maroquin tabac, dos à nerfs et plats recouverts d'un décor de maroquin bleu nuit mosaïqué non serti, coupes filetées or, doublures et gardes de maroquin bleu nuit ornées de doubles encadrements de filets dorés à la Du Seuil avec fleurons dorés dans les angles, tranches dorées (Hardy).
Jolie édition des oeuvres d'Horace, établie d'après le texte de Daniel Heinsius avec les notes de son beau-frère
Jan Rutgers.
Poète et “interprète du Roi ès langues grecque et latine”, Robert III Estienne se montra à la hauteur de la tradition familiale. Sans être lui-même imprimeur, il assura la direction de la maison de l'Olivier de 1604 à 1632.
Remarquable reliure triplée de Hardy, ornée d'un décor mosaïqué non serti qui souligne la virtuosité du relieur.
À partir des années 1950, Henri Creuzevault remit en usage cette pratique de mosaïques non serties qui devint l'une de ses marques. En décembre 1953, dans Plaisirs de France, Maurice Toesca expliquait combien cette technique était à la fois complexe et virtuose: “Ce souligné [la mosaïque sertie] alourdit toujours un peu le décor, lui confère un aspect de vitrail. La peur du décollage de la mosaïque arrêtera longtemps nos relieurs; l'un d'eux, Creuzevault, a eu l'audace d'innover: il a trouvé le moyen d'éviter la sécheresse inhérente au sertissage de la mosaïque en biseautant le bord du cuir. La mosaïque se confond en quelque sorte avec le maroquin, le décor se présente alors libre, plus léger, plus vif.” Cette “innovation” fut donc déjà mise en oeuvre près d'un siècle plus tôt par Hardy, ancien ouvrier de Niedrée
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue