Ensemble de charmes et sifflets Kongo-Vili,…

Lot 52
20 000 - 30 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 64 400 €

Ensemble de charmes et sifflets Kongo-Vili,…

Ensemble de charmes et sifflets Kongo-Vili, République Démocratique du Congo
Bois à patine brun noir, pointes de corne d'antilope, étoffe, fibres
H. 22 cm
Set of Kongo-Vili charms and wistles, Democratic Republic of the Congo
H. 8.66 in
Provenance:
- Ancienne collection Maurice Nicaud, Paris
- Collection privée française
Publication:
- Alain Lecomte et Raoul Lehuard, Sifflets Bakongo, Galerie Abla et Alain Lecomte, Paris, 2013, reproduit p. 32 à 34
Rare ensemble de sifflets et charmes caractéristiques des productions Kongo. Parmi eux, on notera trois représentations humaines, un tambourinaire, un dignitaire portant son enfant sur l'épaule, un chef assis sur un tabouret reconnaissable au bâton qu'il tient dans la main droite, et un grand nombre de petites sculptures représentant des objets appartenant à l'attirail traditionnel du Nganga, sifflets, cloches, tambour... Chaque pièce arbore une patine magnifique issue d'une longue manipulation rituelle. L'ensemble est réuni sur un anneau et ornait probablement le cou d'une statue plus importante.
Ce masque est d'une grande importance chez les Hopi, il est en fait originaire des Zuni où il représente Hokyana encore appelé Anya kachina Mana, la divinité à longue chevelure. L'information sur cette divinité est écrite sur une étiquette de la main même de Breton, accrochée à la lanière de cuir à l'arrière du masque comme les deux petites étiquettes rondes de la collection Volz.
«Volz coll. 8413 HXSS» et «Volz coll Hopi 892 LAS» reproduites ci-contre.
Le masque proprement dit est de petite dimension par rapport à la tableta. Il prend la forme d'un demi-cylindre de cuir vert orné de deux yeux allongés et triangulaires, d'une frange et d'une longue barbe en crin (probablement de cheval). Il repose sur la tableta rectangulaire présentant en son sommet une découpe de motifs classique architecturés appelant la pluie nécessaire aux cultures. Cette tableta est pourvue d'un riche décor floral peint évoquant les récoltes abondantes qui suivent la pluie tant attendue.
En se rapportant au Carnet de Voyage d'André Breton chez les indiens Hopi à partir du 22 aout 1945 figure des informations intéressantes sur le décor de la tableta. Il décrit notamment la préparation du fond des masques: «Ils sont d'abord préparés fond de gypse (blanc) + galène (minerai de plomb utilisé en poudre brillante).» Pour les autres couleurs que l'on retrouve sur cette tableta, il qualifie le rouge: d'hématite, le noir: d'obsidienne, le blanc: de kaolin.
L'importance de la divinité représentée Hokyana, l'état de conservation de ce masque ancien, ses qualités esthétiques incontestables et son historique en font une oeuvre de premier plan dans cette région des Hopi-Zuni.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue