Ɵ Couple Yao (?), Malawi-Tanzanie Bois à…

Lot 56
125 000 - 175 000 €

Ɵ Couple Yao (?), Malawi-Tanzanie Bois à…

Ɵ Couple Yao (?), Malawi-Tanzanie
Bois à patine marron, métal, perles H. 70 et 73,8 cm
Yao couple (?), Malawi-Tanzania H. 27.56 in and 28.74 in
Provenance:
- La statue masculine provient de la collection Arman
- Collection privée
Publication (pour la statue masculine):
- African Faces, African Figures: The Arman Collection, Museum for African Art, New York, 1997, n°176
- Arman l'Africain, Galerie Bernard Dulon, Paris, 2002, n°23
Exposition (pour la statue masculine):
- Arman & l'art africain: Marseille, Musée d'arts africains, océaniens, amérindiens, Chapelle de la Vieille Charité, 23 juin-30 octobre 1996 Paris, Musée National des arts d'Afrique et d'Océanie, 3 décembre 1996-17 février 1997 Cologne, Rautenstrauch-Joest-Museum, Museum für Völkerkunde, mars-juin 1997
- Arman l'Africain, Galerie Bernard Dulon, Paris, 19 septembre-31 octobre 2002
Les Yao sont un peuple Bantou d'Afrique australe. Venus du Nord, ils ont migré dans le sud du Malawi dès la fin du XIXe siècle. Leur activité principale était liée au commerce des esclaves et, en raison de leurs contacts répétés avec les populations côtières du Mozambique, ils se convertirent très tôt à l'Islam.
Les sculptures des Yao du Malawi sont parmi les moins documentées du continent africain, sans doute à cause de leur grande rareté et de leurs très anciennes dates de collectes. Ils semblent néanmoins qu'elles soient en relation avec les différents degrés de l'initiation des jeunes gens - lupanda pour les garçons et unhango pour les filles - dont les cérémonies se déroulaient sur décision du chef de la communauté.
Notre couple présente néanmoins des caractéristiques culturelles propres aux populations Yao: de nombreux bijoux ornent les ailes du nez et les lèvres, la ligne de démarcation de la coiffure joint les deux oreilles dans un plan vertical.
Les deux statues formant couple ont des torses allongés et puissants supportés par des jambes à la musculation visible. Ils sont ornés comme les dos de nombreuses scarifications. Les bras sont allongés, les doigts indiqués. Les têtes aux visages réalistes sont supportées par des cous épais. Les bouches ouvertes en un cri, laissent apparaitre des dents taillées en pointes. Les lèvres supérieures et les narines sont ornées de labrets et implants. Il convient de noter que les oreilles présentent des cavités profondes sans doute destinées, en leur contexte tribal, à recevoir une charge magique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue