[BELBASSO da VIGEVANO, Giovanni Pietro & BESALU, Aloisio]

Lot 1
60 000 - 80 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

[BELBASSO da VIGEVANO, Giovanni Pietro & BESALU, Aloisio]

[Della natura delli sparavieri]
Nord de l'Italie [Padoue, Milan ?], second tiers du XVIe siècle

PRÉCIEUX MANUSCRIT ITALIEN DE FAUCONNERIE, SUR PEAU DE VÉLIN, D'UNE BELLE ÉCRITURE HUMANISTIQUE CURSIVE.
IL EST QUASIMENT IMPOSSIBLE DE TROUVER UN GRAND LIVRE ITALIEN DE CHASSE DU XVIe SIÈCLE EN RELIURE DE L'ÉPOQUE.
AVEC 12 GRANDS DESSINS, À L'ENCRE ROUGE. ÉLÉGANTE RELIURE ITALIENNE DE L'ÉPOQUE.
ANCIENNES COLLECTIONS GALLICE, JEANSON ET BLONDELET. JAMAIS PASSÉ EN VENTE AU XXe SIÈCLE
MANUSCRIT SUR PEAU DE VÉLIN, en italien

In-8 (145 x 90mm). Manuscrit aux encres noire et rouge composé d'une seule main. Le texte est en écriture humanistique cursive, 18 lignes à la page

COLLATION : π4 A-K8 χ4 : 87 (sur 88) feuillets, sans le feuillet A2 qui était peut-etre une page de titre. B1r-K8r paginé 1-72. Les signatures et foliotations à l’encre rouge sont de la même main que celle qui compose le manuscrit. Le premier feuillet du cahier π et le dernier feuillet du cahier χ ont été collés sur les contreplats ; les trois autres feuillets de ces deux cahiers ont fait l’objet d’une réglure

CONTENU : A1r blanc, A3r Tabula, A8v chasseur et faucons, B1r premier chapitre : Della generatione et natura delli Sparavieiri...
Scrovemo della generatione et natura delli sparavieri quanto siano piu nobili, I7v chapitre 66 se terminant en I8v par e perfetissima.
Le texte, à l’usage de l’éleveur de rapaces se divise en trois parties : description des différentes variétés selon les arbres sur lesquels ils
nichent ; l’affaîtage des éperviers et les soins courants à donner ; les différents problèmes et les remèdes appropriés en cas de maladie.
Le traité est précédé d’une table des 66 chapitres. Elle est numérotée avec renvois rubriqués aux pages [ff. [V]-[VIII]). La table correspond au texte qui est donc complet. Le texte peut être divisé en trois parties inégales : (1) les ch. 1 et 2, très développés (ff. 1-13),
de contenu ornithologique, décrivent les diverses variétés des éperviers, distinguées selon un critère peu courant, la nature des arbres
sur lesquels ils nichent ; (2) : les ch. 3 à 10, toujours assez longs (ff. 13-38) traitent de l’affaitage des éperviers et des soins courants à leur prodiguer ; (3) : les ch. 11 à 66, pour la plupart courts (ff. 38-63), de contenu thérapeutique, traitent des maux propres aux oiseaux et des remèdes appropriés

ILLUSTRATION ORIGINALE: 12 DESSINS ORIGINAUX, à la plume et encre rouge dont l'un à pleine page, les autres à 2/3 de page. Ils représentent: des oiseaux en vol au cours d'une scène de chasse en forêt, avec un cavalier et des chiens, et un village dans le lointain, un fauconnier, avec sa fauconnière à la ceinture, présentant l'oiseau à deux personnages en habit de ville, devant un palais; les autres dessins représentent l'oiseau en vol, à l'approche de son nid, dans différents lieux de nidation: forêt, parc, piton rocheux. Les scènes sont animées de petits animaux et statues

RELIURE ITALIENNE DE L'ÉPOQUE. Maroquin brun, décor doré, étoile de filets au centre des plats, petits fleurons répétés au centre, double encadrement de deux filets avec motifs d'entrelacs, fleurons, dos à nerfs orné estampé et doré, tranches dorées. Boîte

PROVENANCE: Henri Gallice (ex-libris), avec sur l'ex-libris la mention "XVIIe siècle, 600frs" - Marcel Jeanson (ex-libris), avec la note "MS 127", à l'encre au centre de l'ex-libris Jeanson. C'est l'un des 132 manuscrits de chasse de Marcel Jeanson. Il a été identifié par Olivier Jeanson et figure sous son titre dans la liste des "Livres de Marcel Jeanson" (cité dans Avec et autour de Marcel Jeanson, Suresnes, 2015, p. 345)
- Jules Thiébaud en 1966 (note manuscrite d'un libraire commentant les circonstances d'acquisition) - Jean Blondelet (griffe au contreplat inférieur)
Il manque un feuillet dans le premier cahier. Reprise du dos ayant su préserver le dos d'origine

Le traité est dédié aux éperviers. Cet oiseau de chasse connut une grande célébrité lors de la Renaissance italienne, et particulièrement à la cour des Este. L'analyse du texte a permis à Baudouin Van den Abeele, que nous remercions ici, de rapprocher ce manuscrit du Libro dei piaceri degli uccelli.
"Tel quel, le texte de ce Della natura delli sparavieri ne correspond à aucun traité italien de chasse au vol connu et répertorié, mais l'analyse de ses chapitres révèle des analogies avec des sections d'un traité de fauconnerie en quatorze livres, le Libro dei piaceri degli uccelli. Rédigé à Milan dans les années 1470, apparemment par un certain Aloisio Besalu, il a été remanié et diffusé par Pietro Belbasso da Vigevano à la fin du XVe siècle. Il est alors connu par six manuscrits, dont trois autographes de Belbasso. Il s'agit d'une sorte d'encyclopédie de la fauconnerie, rédigée d'après une grande variété de sources, et qui constitue le plus volumineux des ouvrages italiens sur le sujet. Si l'on prend pour base de comparaison le manuscrit de Milan [Biblioteca Trivulziana, 2141], daté de 1510 par Belbasso, et qui offre un texte en quatorze livres copié sur 252 feuillets, on peut y retrouver presque tous les chapitres [nous gardons cette longue table disponible selon demande]. Quasiment tous les chapitres ont donc un équivalent dans le traité milanais, et les matériaux se retrouvent dans un ordre largement parallèle de part et d'autre, sauf vers la fin. Cependant, la formulation du contenu diverge souvent: parfois le ms. du XVIe s. n'offre qu'une portion du chapitre de Belbasso, parfois il ne contient pas les références de sources qui se lisent de temps à autre dans le texte source. La langue, modernisée par rapport à celle de Belbasso, est le toscan tel qu'il s'était uniformisé dans les usages écrits de la Péninsule, avec quelques traits septentrionaux qui se laissent réconcilier avec une origine vénitienne.
Quant à la relation de dépendance entre les deux textes, deux hypothèses sont possibles. Soit le manuscrit du XVIe siècle. est la copie tardive d'un traité d'éperverie du XVe siècle, et qui constitue une source, inconnue à ce jour, de Belbasso. Soit le manuscrit du XVIe siècle est composé d'extraits du traité de celui-ci. La succession des chapitres, à de rares exceptions près, est parallèle à celle du traité antérieur de Belbasso, ce qui plaide en faveur de la seconde hypothèse." (B. Van den Abeele)
Ces récents travaux ont donc permis de replacer ce manuscrit, non identifié à l'époque de Marcel Jeanson, dans la ligne d'un stemma encore imprécis. Gageons cependant que des recherches à venir sur la fauconnerie italienne aux XVe et XVIe siècles sauront donner à ce bel exemplaire si élégamment relié à l'époque, le statut qu'à l'évidence il mérite.

RÉFÉRENCES: B. Van den Abeele, «Le Libro de piaceri e doctrina de li uccelli d'Aloisio Besalu et Giovanni Belbasso da Vigevano: un traité de fauconnerie encyclopédique du XVe siècle», dans La caza en la Edad Media, Tordesillas, 2002, p. 229-245 - B. Van den Abeele, «Traités de fauconnerie de la Renaissance: quelques lignes de force», dans Los libros de caza, Tordesillas, 2005, p. 207-237 - B. Van den Abeele, «Hidden treasures: privately owned manuscripts on falconry and hunting», dans The international Journal of Falconry, 2017, p. 33-40.
Ce livre a obtenu son certificat d'exportation.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue