Lot 3
60 000 - 80 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

GILLOT, Claude

Oeuvres de Gillot
Paris, vers 1730

OUVRAGE ESSENTIEL POUR L'HISTOIRE DES ARTS AU XVIIIe SIÈCLE:
SEUL EXEMPLAIRE CONNU DE L'oeUVRE COMPLET DE CLAUDE GILLOT, LE MAÎTRE DE WATTEAU. AVEC LES TROIS CÉLÈBRES SUITES DE LA COMMEDIA DELL'ARTE.
SUPERBE EXEMPLAIRE EN MAROQUIN D'ÉPOQUE.
AUCUNE INSTITUTION PUBLIQUE NE POSSÈDE L'oeUVRE COMPLET DE GILLOT MAIS, AU MIEUX, QUELQUES SUITES DE PLANCHES SÉPARÉES RELIÉES POSTÉRIEUREMENT

In-folio (554 x 409mm)
ILLUSTRATION: 586 eaux-fortes, contrecollées sur des grands feuillets blancs dont environ la moitié sont des eaux-fortes originales de Gillot
COLLATION détaillée sur demande (avec le numéro de chaque planche et l'état):
Titre général gravé Oeuvres de Gillot
1. La Vie de N. S. Jesus C (suite complète, Populus, 282-341) - 2. Testes de différents caractères (suite complète, Populus, 480 et 481)
- 3. La Laitière et le pot au lait (Populus, 499) - 4. Les Quatre Âges du Satyre (suite complète, Populus, 390-391) - 5. La Vie des Satyres (suite complète, Populus, 5-8) - 6. Pan voulant composer une feste bacchique (Populus, 486) - 7. Cadran annuel de cabinet (Populus, 278) - 8. Les Sabbats (suite complète, Populus, 9 et 10) - 9. Les Passions de l'homme (suite complète, Populus, 227-230) - 10. Les Sabbats (suite complète, Populus, 1-4) - 11. Amadis (suite complète, Populus, 487-492) - 12. Scènes humoristiques (suite complète, Populus, 231-247) - 13. Nouveaux desseins d'habillement, à l'usage des ballets, operas et comedies (suite complète, Populus, 394-478) - 14. Les Fables de la Motte (complet, Populus, 31-98). La très grande majorité en double état, à l'eau-forte et à l'eau-forte pure - 15. Nouveau recueil d'estampes faites pour l'édition in-12 des fables de M. de la Motte (suite complète, Populus, titre gravé, 99-213). En double état, à l'eau-forte et à l'eau-forte pure - 16. La poésie lyrique (suite complète, Populus, 484 et 484A) - 17. Les portraits d'acteur (complet, Populus, 21-30) - 18. Les Comédiens italiens (complet, Populus, 249-254) - 19. Suite de quatre scènes comiques du théâtre italien (suite complète, Populus, 17-20) - 20. Les calendriers (complet, Populus, 11-14) - 21. Nouveaux desseins d'arquebuserie (suite complète, Populus, 214-219) - 22. Livre de portières (Populus, 220-224, sans 225 inachevée) - 23. Dessus de clavecin (suite complète, Populus, 255-256) - 24. La Colation préparée dans un jardin (Populus, 276)

RELIURE FRANÇAISE VERS 1750. Maroquin rouge, décor doré, armes au centre des plats, roulette à la grecque en encadrement, sans doute ajoutée pour le duc de Newcastle, dos à nerfs orné, tranches dorées. Étui

PROVENANCE: Henry Fiennes Pelham-Clinton, deuxième duc de Newcastle (1720-1794), Clumber Library (armes au centre des plats)

Claude Gillot (1673-1722) appartient à ces quelques artistes parisiens de la Régence qui posèrent les jalons de la modernité du XVIIIe siècle.
Il commença sa carrière de dessinateur et de graveur avec des sujets mythologiques et bibliques, avant de puiser l'essentiel de son répertoire dans le monde du spectacle. Ses personnages en costume sont extraits de pièces du théâtre italien en vogue. Il transmit son style aimablement satirique et son trait léger à Antoine Watteau, son élève de 1704 à 1708: "L'oeuvre peint de Gillot est des plus restreints. La partie vivante de son oeuvre consiste dans ses dessins et ses estampes où son esprit libéré de toute contrainte, s'est exercé au gré de sa fantaisie. C'est chez Gillot que Watteau a été initié à la libre pratique du dessin et de la gravure que le maître exerçait sur tous les sujets: vie quotidienne, théâtres de foire, théâtre italien, Opéra, arabesques, dessins pour les tapisseries, portières, écrans, paravents, clavecins, panneaux, dessins d'arquebuserie et d'animaux... Pendant longtemps le nom de Gillot a servi de nom collectif à toute représentation de scènes comiques ou de portraits d'acteurs..." (B. Populus, p. VI)
Cet exemplaire des Oeuvres de Gillot est unique. Il constitue la première et seule réalisation connue d'un recueil rassemblant en son temps l'oeuvre complète du maître de Watteau. Il fut conçu à l'initiative d'un amateur français du XVIIIe siècle qui parvint à réunir la quasi-totalité de ses eaux-fortes. Ce premier collectionneur fit imprimer un titre générique, sobrement intitulé Oeuvres de Gillot, et relier l'ensemble dans une reliure en plein maroquin. La reliure est bien française. Mais les armes au centre des plats sont anglaises.
Henry Fiennes Pelham-Clinton, deuxième duc de Newcastle, acquit probablement ce volume dans une vente française. Il fit apposer ses armes sur les plats et ajouter une roulette à la grecque. Sa très riche bibliothèque, connue sous le nom de "Clumber Library", fut dispersée en quatre vacations, à Londres, en 1937 et 1938.
Cet unicum rassemble 586 eaux-fortes de Claude Gillot. Les deux suites majeures des Fables de La Motte illustrées par Gillot, l'une au format in-4, l'autre au format in-12 sont complètes et en double état, eau-forte et eau-forte pure. Les deux célèbres planches de Testes de différents caractères où Gillot se caricatura lui-même sont bien présentes dans ce recueil ainsi que les suites d'Arlequin, les sujets religieux, les Sabbats, les Comédies ou les nombreux Comédiens italiens inspirés de la Commedia dell'Arte.
Aucune institution publique ne possède l'oeuvre complet. On trouve des suites en feuilles et des planches isolées dans les grandes bibliothèques, en aucun cas des recueils constitués à l'époque visant à rassembler, dans sa totalité, l'oeuvre de l'artiste. La Bibliothèque nationale de France conserve, dans un cartonnage moderne, l'important fonds Mariette des eaux-fortes de Gillot (cote DB14A) qui les a numérotées et titrées à la main, soit 279 planches (moins de la moitié de celles de cet exemplaire).
Cet Oeuvre de Gillot appartient au cercle très restreint des premiers catalogues raisonnés apparus au XVIIIe siècle. Il est contemporain du très fameux et relativement courant Recueil Jullienne (1726-1728) pour l'oeuvre peint de Watteau, rassemblant environ 270 planches gravées à l'eau forte. Mais le catalogue Jullienne reproduisait des oeuvres peintes. Il ne rassemblait pas des eaux-fortes originales, c'est-à-dire dessinées et gravées par l'artiste lui-même. Or cet exemplaire des Oeuvres de Gillot est pour moitié constitué d'eaux-fortes originales de Gillot, les autres ayant été gravées par ses amis peintres et graveurs comme Coypel.

RÉFÉRENCES: Bernard Populus, Claude Gillot (1673-1722): catalogue de l'oeuvre gravé, Paris, 1930/catalogue de l'exposition
Claude Gillot (1673-1722), comédies, sabbats et autres sujets bizarres, Langres, 1999
Ce livre a obtenu son certificat d'exportation.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue