RAMUS (Pierre La Ramée, dit)

Lot 147
6 000 - 8 000 €

RAMUS (Pierre La Ramée, dit)

Aristotelicae animadversiones. Paris, Jacques Bogard, septembre 1543. In-8, bradel vélin rigide, dos lisse portant le titre à l'encre en long, traces de dorure sur les tranches (Reliure moderne).
Saisset, Précurseurs et disciples de Descartes, 1862, pp. 64-79. - Waddington, Ramus, sa vie, ses écrits et ses opinions, 1855, pp. 35-58.
Édition originale, fort rare, de ce livre majeur dans l'histoire de la pensée occidentale.
Ce livre constitue, aux côtés des Dialecticae partitiones, également parus en 1543, l'un des fers de lance de la révolte engagée par Pierre La Ramée (vers 1515-1572) contre la doctrine d'Aristote et ses disciples. L'humaniste réformé picard, surnommé Ramus, qui avait déjà fait scandale en 1536 avec sa thèse pour la maîtrise ès arts (Quaecumque ab Aristotele dicta essent, commentitia esse), où il affirmait avec audace que tout ce qu'Aristote avait jusqu'alors enseigné était faux, s'y montre de nouveau virulent à l'égard du philosophe grec.
Dans les Aristotelicae animadversiones, Ramus soumet la logique d'Aristote à un examen très sévère et propose une nouvelle dialectique.
L'ouvrage sonna comme un véritable pamphlet contre les maîtres de la faculté de Paris et contre les traditions surannées de l'enseignement universitaire. Les propos de Ramus excitèrent la colère des docteurs de la Sorbonne et, au terme d'un jugement, l'auteur fut condamné à ne plus écrire sur la philosophie et Aristote. De même, ses écrits furent supprimés et il fut interdit à quiconque de les lire.
Avec le soutien de son protecteur, le cardinal Charles de Lorraine, et, ce, malgré l'hostilité des docteurs de la Sorbonne, Ramus fut par la suite nommé principal du collège de Presles (1545). Six ans plus tard, il obtint un poste au Collège de France où il donna des leçons d'éloquence et de philosophie, et mena une réforme générale de l'enseignement. Il fut assassiné en 1572 durant la Saint-Barthélemy.
Ses aristotelicae animadversiones ont inauguré sa rupture avec l'aristotelisme et ont marqué une étape importante dans l'histoire de la logique. Ils ont ouvert en cela la voie à Ramus pour mener sa réforme, laquelle s'est concrétisée à travers la publication en 1555 de la Dialectique, qui est le premier traité de philosophie imprimé en français.
William Alexander Jackson, dans ses Records of a bibliographer, selected papers (1967, p. 234), souligne l'importance du livre de Ramus en le classant parmi les trois publications capitales de l'année 1543, annus mirabilis, aux côtés de Vésale et de Copernic.
La marque typographique placée sur le titre, un serpent d'airain enroulé autour d'un T, est celle que Conrad Néobar employa jusqu'à sa mort en 1540. Bogard l'utilisa à partir de 1542 environ, après avoir acquis le matériel typographique de la veuve de Néobar, Edmée Tousan. Elle est reproduite par Renouard sous le n°827.
Mouillures sur l'ensemble du volume, principalement dans les marges.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue