Ɵ Hache Luba de prestige, Kibiki ou Kasolwa,…

Lot 46
200 000 - 250 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Ɵ Hache Luba de prestige, Kibiki ou Kasolwa,…

Ɵ Hache Luba de prestige, Kibiki ou Kasolwa, Atelier de la Moyenne Luvua, République Démocratique du Congo
Bois, fer et laiton
H. 38 cm - L. de la lame 26 cm

Provenance:
- Commandant Charles Liebrechts (1858-1938), collectée en 18861
- René Withofs, Bruxelles
- Baudouin de Grunne, Bruxelles
- Bernard de Grunne, Bruxelles
- Collection privée

Exposition:
- Arts Primitifs, Théâtre National, Bruxelles, 1971
- Utotombo - L'Art de l'Afrique Noire dans les Collections Privées Belges, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 25 mars - 5 juin 1988
- Luba - Aux Sources du Zaire, Musée Dapper, Paris, 25 novembre 1993 - 17 avril 1994
- Genesis - Ideas of Origin in African Sculpture, The Metropolitan Museum of Art, New York, 19 novembre 2002 - 13 avril 2003
- The Inner Eye: Vision and Transcendence in African Arts, LACMA, 26 février - 9 juillet 2017 1- Le Commandant Liebrechts est l'auteur parmi d'autres ouvrages avec le Lieutenant Th. Masué du Guide de la section de l'état Indépendant du Congo à l' Exposition de Bruxelles, Tervuren, 1897. Il fera plusieurs séjours au Congo entre 1882 et 1889

Publication:
- Adriaan Claerhout, Arts Primitifs, Brussels, Théâtre National, 1971, n°42
- Gerald Berjonneau, and Jean-Louis Sonnery, Rediscovered Masterpieces of African Art, Boulogne, Art 135, 1987, p. 265, planche 264
- Luc et al De Heusch, Utotombo: Kunst uit Zwart-Afrika in Belgisch Privé-Bezit. Bruxelles, Palais des Beaux-Arts, 1988, p. 233, n°222
- Jacques Kerchache, Jean-Louis Paudrat and Lucien Stephan, L'Art Africain, L'Art et les Grandes Civilisations. 18, Paris, Editions Mazenod, 1988. Traduction anglaise, Art of Africa, New York, Harry N. Abrams, 1993, n°1017
- François Neyt, Luba - Aux Sources du Zaire, Paris, Musée Dapper, 1993, p. 114
- Philippe Guimiot, Regard Sur une Collection, Bruxelles, Art et Objects Tribaux II, 1995, n°30
- Holland Cotter, A Show Bursting Out, New York Times, 22 novembre 2002
- Alisa LaGamma, Genesis, Ideas of Origin in African Sculpture. New Haven and London, Yale University Press, 2002, p. 50, n°17
L'importance et le haut degré de raffinement de cette régalia font qu'elle a été montrée dans de prestigieuses expositions. Largement publiée, elle a appartenu à des collectionneurs de grande renommée.
‘Le twite2 installait le roi sur le trône, un siège à cariatide, sortait d'un tissu de raphia une lance et une hache qu'il offrait au souverain; celuici les tenait en main...
Ses paroles évoquaient le travail des forgerons, de ses ancêtres et leur attachement au royaume'.
‘Les objets en métal renforcent la puissance du roi, sans doute au plan économique mais aussi sur le plan relationnel. La métallurgie est intimement liée à la vie et à la fécondité'.
F. Neyt, Luba, Dapper, 1993, n°107.
L'image de la femme dans la culture Luba était d'une grande importance car elle était à la fois le réceptacle et le lien avec le pouvoir spirituel.
Quant aux épouses royales, elles jouaient un rôle primordial dans les successions et la répartition des terres, notamment.
Dans la continuité de ces pouvoirs, la tête de cette hache est féminine, son visage légèrement incliné révèle à la fois son intériorité et sa grande douceur d'expression. Le style Luba est un art fait de courbes aux volumes harmonieux comme ici. Sa coiffe en croix, ornée d'un clou dans sa partie inférieure, offre un très beau traitement. La tête repose sur un cou annelé, assez inhabituel sur ces haches, dans le prolongement de la poignée cylindrique amincie en son milieu dans un souci d'élégance. La base ovalisée et bombée présente un décor abstrait fait de stries obliques gravées en relief et d'un ensemble de clous en laiton à tête conique en périphérie. L'épaisse lame de fer présente des incisions destinées à l'embellir et évoquent ainsi certaines scarifications des femmes Luba.
Certaines grandes usures sur le manche et les oreilles et la patine brun-noir et lisse de cette régalia sont le signe d'un usage ancien et régulier qui nous permet de parler d'une oeuvre très probablement du XIXe siècle.
2- Le twite exerce une triple fonction dont la principale est celle de régent du royaume, à ce titre il peut s'assoir sur une natte.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue