Ɵ Appuie-tête des Iles Tami, Golfe Huon,…

Lot 63
150 000 - 200 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Ɵ Appuie-tête des Iles Tami, Golfe Huon,…

Ɵ Appuie-tête des Iles Tami, Golfe Huon, Province Morobé, Papouasie Nouvelle Guinée
Bois, pigments noir et blanc
H. 18 cm - L. 16 cm - P. 9,5 cm

Provenance:
- Galerie Alain Schoffel, Paris
- Collection privée

Exposition:
- Vision d'Océanie, Musée Dapper, Paris, 22 Octobre 1992 - 15 Mars 1993
- Prêt à long terme au Metropolitan Museum of Art, New York

Publication:
- Vincent Bounoure, Vision d'Océanie, Musée Dapper, Editions Dapper, Paris, 1992, p. 168

Référence:
- Pour un autre appuie-tête comparable: Musée d'Ethnographie de Budapest (56-819) reproduit dans Jean Guiart, Océanie, Ed. Gallimard, 1963, p.278, n°263.

‘Lorsque j'ai pris en main cet appuie-tête, il y a environ 30 ans dans une galerie de la rue Guénégaud à Paris, Alain Schoffel m'a longtemps commenté cet objet comme le plus important du corpus ! Et, j'ai regretté de ne pouvoir l'acquérir.'
Revoyant cet objet avec le recul et l'expérience de toutes ces années, l'impression reste la même: il est d'un volume et d'une qualité de sculpture exceptionnels aux Iles Tami.
Communication de Patrick Caput, octobre 2018.
C'est l'anthropologue hongrois Lajos Biró (1856-1931) qui collecte avant 1900 pour le Néprajzi Muzeum de Budapest, le premier lot de treize appuie-tête des Iles Tami.
Tibor Bodrogi (1924-1986) dans son ouvrage Art in North-East New Guinea, Budapest, 1961, classifie ces appuie-tête. Celui-ci relève du type 1 caractérisé par ‘le linteau porté par un seul personnage figurant au centre de la composition.'
Le personnage agenouillé, un peu pyramidal dans sa structure, forme cariatide entre la base et l'assise de l'appuie-tête. Il est légèrement décalé sur sa base, la partie gauche étant un peu en retrait. La tête très caractéristique des Iles Tami est ici particulièrement allongée, le visage est ponctué de deux gros yeux cerclés, le nez est long, les narines dilatées et la bouche s'ouvre sur une forte dentition.
Le mouvement des bras et des jambes est souple et élégant. La main gauche tient un coquillage Nassa et le coude repose sur une enfilade des mêmes coquillages. La main du bras droit soutient l'assise et se positionne devant une colonne de coquillages Nassa. La poitrine, le nombril et les genoux sont soulignés par un travail de cercles en creux. La tête porte une coiffe et le visage est encadré par des motifs triangulaires évoquant une barbe. Vue de dos, l'objet porte un pagne.
L'objet d'un bois semi-dur d'une teinte brun-rouge a été noirci dans ses parties planes et imprégné de blanc de Kaolin dans ses parties creuses.
Très beau camaïeu de couleurs dû à son long usage.
Enfin Vincent Bounoure dans l'ouvrage Océanie (Dapper), nous livre un commentaire très intéressant.
‘Trouvés tout au long de la Côte nord-est, ces appuie-nuque étaient fabriqués aux Iles Tami où, là seulement, ils servaient à dormir. La figure supportant le plateau représenterait l'ancêtre, soutien de l'homme et du monde. La corrélation étroite entre l'appuie-nuque et son propriétaire est révélée à l'occasion de la mort de ce dernier. Dans la soirée succédant au décès, les parents du mort se rendaient à l'endroit où il aimait se tenir pour mâcher son bétel. Ils y déposaient l'appuie-nuque, se cachaient et invoquaient la mort par les mots suivants: ‘Si tu es là, viens et emporte ton appuie-nuque et ton sac à bétel.'
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue